Vous êtes connectés en tant qu'organisateur. Cette page est en cache jusqu'à Tue, 07 Dec 2021 02:57:34 GMT. Prévisualisez la dernière m-à-j en cliquant Rafraîchir.
Déconnecter

Évaluation préliminaire du risque lié aux inondations : développement et application d’une méthodologie pour le territoire québécois.

Thème:
Comprendre
Quoi:
Communications libres
Quand:
9:00, mardi 15 juin 2021 EDT (1 heure)
Où:
  Session virtuelle
Cette session est dans le passé.
L'espace virtuel est fermé.
Comment:

Les inondations constituent un risque important pour les populations du Québec. Cependant, iln’existe pas à l’heure actuelle d’étude dressant un tableau général des risques d’inondation à l’échelle de la province. L’analyse des aléas, des vulnérabilités et des risques est ainsigénéralement effectuée de façon fragmentaire sur des portions ciblées du territoire. Cette présentation présente les développements méthodologiques et les résultats d’une ÉvaluationPréliminaire du Risque lié aux Inondations (ÉPRI) appliquée aux particularités du territoire québécois. Les ÉPRI sont des études réalisées dans l’Union Européenne rendant un portraitterritorial (national) du risque inondation.Dans ce projet, l’enveloppe approchée d’inondation potentielle est déterminée à l’aide d’une modélisation large-échelle utilisant le modèle hydraulique couplé 1D/2D LISFLOOD-FP. Cette modélisation se base sur des outils SIG pourl’estimation de la bathymétrie, du rôle des lacs, des processus d’avulsion sur les cônes alluviauxdéveloppésà partir de données d’élévation à haute résolution (LiDAR). Les cartographies del’aléa sont croisées avec les données sur la population et les infrastructures pour évaluer distribution et la nature des enjeux exposés.En plus de la vision d’ensemble, l’ÉPRI proposéepermet d’identifier les zones les plus à risque pouvant nécessiter une attention particulièremaisaussi les types d’inondations exposant le plus de personne et d’infrastructure sur le territoire du Québec. L’EPRI peutainsi rehausser la connaissance du risque inondation mais aussi orienter les axes de mobilisations pour la réduction du risque inondation.

Conférencier.ère
Université Concordia
Professeure

Documents

Présentation (9882.11KB)