Colloque Soulèvements : entre mémoires et désirs

Cet événement est terminé.
7 septembre 2018, 9h00 – 18h00.
Montréal, Québec, Canada

7 septembre 2018, 9h00 – 18h00
Montréal, Québec, Canada
La période d'enregistrement est terminée

Soulèvements : entre mémoires et désirs


Colloque organisé par la Galerie de l'UQAM dans le cadre de l'exposition Soulèvements


Date : Vendredi 7 septembre 2018, 9 h - 18 h
Lieu :
Salle Marie-Gérin-Lajoie
Pavillon Judith-Jasmin, UQAM
405 rue Sainte-Catherine Est, local J-M400

Conférence inaugurale de Georges Didi-Huberman

Participant.e.s : Nicole Brossard, Katrie Chagnon, Philippe Despoix, Dalie Giroux, Jean-François Hamel, Ginette Michaud, Tamara Vukov

Direction : Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM, avec la complicité de Katrie Chagnon, conservatrice de recherche à la Galerie Leonard & Bina Ellen de l’Université Concordia

En français, avec traduction simultanée en Langue des signes québécoise (LSQ)


INTRODUCTION

Organisée dans le cadre de la présentation montréalaise de Soulèvements, cette journée de colloque propose de repartir de la question formulée par Georges Didi-Huberman dans l’introduction du catalogue de l’exposition, et reprise dans son essai à titre d’hypothèse de travail, à savoir : « comment les images puisent-elles si souvent dans nos mémoires pour donner forme à nos désirs d’émancipation ? Et comment une dimension “poétique” parvient-elle à se constituer au creux même des gestes de soulèvement et comme geste de soulèvement ? » À cette interrogation, Didi-Huberman ajoute : « [o]n ne se soulève pas sans une certaine force. Quelle est-elle ? D’où vient-elle ? N’est-il pas évident – afin qu’elle s’expose et se transmette à autrui – qu’il faut savoir lui donner forme ? Une anthropologie politique des images ne devrait-elle pas, elle aussi, repartir de ce simple fait qu’il faut à nos désirs l’énergie de nos mémoires, à condition d’y faire travailler une forme, celle qui n’oublie pas d’où elle vient et qui, de ce fait, se rend capable de réinventer les possibles ? » Telle est donc l’hypothèse à partir de laquelle l’historien de l’art et philosophe nous invite à penser la représentation des peuples du point de vue d’une anthropologie politique des émotions collectives : « ce serait la force de nos mémoires quand elles brûlent avec celles de nos désirs quand ils s’embrasent – les images ayant à charge, quant à elles, de faire flamboyer nos désirs à partir de nos mémoires, nos mémoires au creux de nos désirs. »

Pensée selon une opposition entre pouvoir et puissance (ou impouvoir) politique, cette articulation dialectique entre mémoires et désirs nous apparait particulièrement féconde pour aborder les enjeux de l’exposition dans le contexte spécifiquement québécois et canadien, soit pour interroger les formes et les modalités ce que l’on pourrait nommer – non sans prendre en compte le caractère problématique d’une telle formulation – « notre » histoire (politique, esthétique, intellectuelle, sociale, culturelle) de soulèvements. Ce colloque regroupera ainsi des penseurs et penseuses de différentes générations et issu·e·s de diverses disciplines autour de questions faisant à la fois écho au projet historico-théorique de Didi-Huberman, et aux mémoires et désirs dont sont porteuses nos luttes passées, présentes et futures. Une telle rencontre sera notamment l’occasion de réfléchir à la conflictualité inhérente aux mouvements d’émancipation propres au Québec et au Canada, tout comme à l’idée de collectivité ou de « peuples » qui l’accompagne, car parler de « nos mémoires » et de « nos désirs », dans le contexte actuel, n’a bien sûr rien d’évident.


L'exposition Soulèvements

Présentée à la Galerie de l’UQAM et à la Cinémathèque québécoise, organisée et mise en circulation par le Jeu de Paume, Paris.

Commissaire : Georges Didi-Huberman

Dates
Galerie de l’UQAM : 7 septembre – 24 novembre 2018
Cinémathèque québécoise : 7 septembre – 4 novembre 2018

Vernissage : Jeudi 6 septembre 2018, 17 h 30

Soulèvements est une exposition transdisciplinaire sur le thème des émotions collectives, des évènements politiques en tant qu’ils supposent des mouvements de foules en lutte : il sera donc question de désordres sociaux, d’agitations politiques, d’insoumissions, d’insurrections, de révoltes, de révolutions, de vacarmes, d’émeutes, de bouleversements en tous genres. Afin d’ancrer le projet dans le contexte historique et politique canadien, la version montréalaise de l’exposition sera bonifiée d’archives, de photos de presse et d’œuvres contemporaines d’artistes québécois et canadiens.

+ plus d'informations : galerie.uqam.ca



À propos
Colloque Soulèvements : entre mémoires et désirs

Event Starts: 7 septembre 2018, 9h00
Event Ends: 7 septembre 2018, 18h00

Localisation:
Salle Marie-Gérin-Lajoie, Pavillon Judith-Jasmin, UQAM
405 rue Sainte-Catherine Est, salle J-M400
Montréal , Québec H2X 3S1
Canada