You are logged in as an admin user. This page is cached for performance until Wed, 10 Aug 2022 17:07:57 GMT. Preview latest contents by clicking Refresh.
Logout

3- L'authenticité mise à mal: L'hybridation entre classique et bluegrass dans « Attaboy » (2011) - Aurélie Thériault Brillon, Université Laval

When:
10:30 AM, Friday 24 May 2019 (2 hours)
Breaks:
Lunch   12:30 PM to 01:30 PM (1 hour)
How:
Discussion:
0

La fusion de genres musicaux devient de plus en plus à la mode chez les artistes (Goldschmitt 2014). La pièce « Attaboy » de l’album Goat Rodeo Sessions(2011)est un bel exemple où l’on constate une hybridation entre traits stylistiques du classique et du bluegrass. En effet, les médias et les critiques présentent l’album comme la manifestation d'une réelle combinaison du classique et du bluegrass. Mais dans quelle mesure exactement, et en se basant sur quelles observations?

Puisque quatre musiciens provenant de traditions musicales différentes collaborent sur cet album (le violoncelliste classique Yo-Yo Ma, le violoneux bluegrass Stuart Duncan, le contrebassiste jazz, bluegrass et classique Edgar Meyer, ainsi que le mandoliniste classique et bluegrass Chris Thile), on peut s’attendre à ce que différents styles influencent les pièces de l’album. Plus encore, dans la mesure où l’authenticité consiste plutôt en un concept guidé par les désirs et les besoins des auditeurs (Peterson 1997), on peut se demander quel impact ce processus peut avoir sur notre compréhension des genres musicaux, et plus particulièrement sur leurs rapports avec la notion d'authenticité. Une analyse combinée des critiques de la presse et de la musique (instrumentation, forme, techniques d’archet, vibrato, approche de chacun des musiciens) révélera non seulement les valeurs mises en jeu, mais aussi par quels mécanismes ces valeurs sont transmises ou omises sur le plan musical.

Participant
Université Laval

Share this