SCTM - Appel à communications

IASPM - Appel à communications



SCTM - Appel à communications


Héritages et perspectives d’avenir : les passés et futurs en musique

Congrès annuel de la Société canadienne pour les traditions musicales
Université du Québec à Montréal (UQAM)
24-26 mai, 2019

Date limite pour les soumissions : 1er décembre 2018

L’année 2019 – le seuil de la troisième décennie du vingt-et-unième siècle – est un temps particulièrement opportun pour considérer à la fois le passé et l’avenir des musiques traditionnelle, folklorique et vernaculaire autour du monde. Cette année marquera le 50eanniversaire du festival Woodstock, un évènement saillant dans l’histoire des musiques folk et populaire en Amérique du Nord, et le 40eanniversaire de la Révolution de 1979 en Iran, qui a entrainé un interdit de la musique populaire dans ce pays. L’année 2019 marque aussi deux décennies depuis l’introduction de la plateforme Napster de partage de fichiers en pair à pair, qui a ébranlé les modèles bien établis de partage et de distribution de la musique, altérant de façon irrévocable l’industrie mondiale de la musique et ce pour tous les genres musicaux. Quels changements avons-nous observés dans les domaines artistique, politique, technologique, commercial et médiatique de la musique et de la culture? Quelles directions prendra l’étude des musiques traditionnelle, folk et vernaculaire au cours de la prochaine décennie? En ce seuil des nouvelles années ’20, le temps est propice pour anticiper et réfléchir.

Pour notre rencontre de 2019, tenue en conjonction avec IASPM-Canada, le Comité de programme du SCTM invite les propositions de communications, tables rondes, panels, ateliers, projections de films, et présentations artistiques abordant le sujet des passés, présents et futurs possibles de la musique. En particulier, les participants sont encouragés à proposer des communications qui explorent les thèmes suivants :

Quel est l’avenir des musiques folk et traditionnelle dans le monde?

  • Stratégies des artistes émergents, mouvements générationnels, et technologies
  • Changements des lieux de performance, canaux de distribution, styles et modes d’écoute
  • Festivals en développement/en déclin, tourisme, développement économique et durabilité
  • Définitions de la musique vernaculaire à l’ère numérique

Comment les migrations et l’immigration vont-elles façonner les paysages musicaux dans lesquels nous travaillons et produisons de la musique?

L’émergence de nouveaux sons, de nouvelles relations et formes musicales

  • La mémoire, l’imagination et les processus créatifs
  • Cultures expressives des jeunes et des populations vieillissantes

Comment allons-nous aborder l’étude de la musique et du son?

  • Épistémologie et formes de savoir
  • Méthodologies émergentes, ethnomusicologie historique, sciences humaines numériques
  • Directions théoriques

Comment les nouvelles approches pédagogiques vont-elles influencer le développement des futurs musiciens et chercheurs?

  • Technologies innovatrices et perturbatrices, modèles d’apprentissage/de formation alternatifs
  • Formation interdisciplinaire (entrepreneuriat, entreprises à vocation sociale)
  • Méthodologies d’inclusivité et de décolonisation

Soumissions :

Nous accueillons des propositions sur ces thèmes et sur d’autres thèmes intéressant les membres de la SCTM. Nous encourageons aussi des présentations spéciales qui répondent aux intérêts et aux préoccupations des étudiants ou qui touchent le développement professionnel. Veuillez soumettre vos propositions en utilisant les formulaires Google ci-dessous. Les conférenciers individuels doivent fournir un résumé d’au plus 250 mots, et inclure des renseignements sur l’auteur (nom, affiliation institutionnelle, adresse courriel, et une biographie de 50 mots). Les propositions de panels doivent inclure un aperçu de 150 mots du panel en plus des informations individuels de 250 mots et spécifier si un créneau de 90 minutes ou de 120 minutes est requis. Veuillez indiquer si vous nécessitez des équipements audiovisuels ou si vous avez d’autres besoins spéciaux pour votre présentation.

Présentation individuelle: https://goo.gl/forms/0UZ1A5aXeER12KJA2

Panel:https://goo.gl/forms/YAMZ0ZdkVE3BP2If2

Table ronde/Atelier/Autre:https://goo.gl/forms/awQQUo32XJ0WSweE3

Veuillez envoyer les demandes de renseignements à: cstmsctm2019@gmail.com

2019 Comité de programme:

Présidente: Janice Esther Tulk (Cape Breton University)

Comité: Ameera Nimjee (University of Chicago); Marion MacLeod (chercheuse indépendante); Louise Wrazen (York University)


IASPM - Appel à communications


Héritages et avenir : Le passé et le futur de la musique populaire

Conférence annuelle de l’IASPM-Canada

Université du Québec à Montréal (UQAM)

24 au 26 mai 2019

Date limite pour les soumissions : 1er décembre 2018

L’année 2019 offre à tous ceux qui s’intéressent à l’étude de la musique populaire une conjoncture permettant de considérer le futur et le passé. Nous sommes à l’aube de la troisième décennie du 21e siècle et nous pouvons nous attendre à des changements continus au niveau de la technologie, l’art, la politique, le marché ainsi que la médiation de la musique et la culture populaire. Cette année marque plusieurs étapes historiques:

  • 20 ans que le partage de fichiers peer-to-peer (P2P) est venu perturber des modèles d’affaires bien établis qui distribuaient et vendaient des produits musicaux;

  • 40 ans depuis la première sortie commerciale d’un enregistrement de hip hop (Sugarhill Gang, «Rapper’s Delight»), un nouveau style révolutionnaire qui définit constamment la musique populaire de nos jours;

  • 50 ans depuis les festivals de Woodstock et Altamont, qui sont vus par plusieurs comme des évènements marquants de l’histoire de la musique populaire de l’après-guerre.

C’est donc un bon moment de réflexion et d’anticipation. Dans le cadre de notre conférence de 2019, qui se déroulera en conjonction avec la société canadienne pour les traditions musicales (SCTM), le comité de programme de l’IASPM accepte les articles, les panels ainsi que des tables rondes portant sur le passé, présent et futur possible de la musique populaire. Les soumissions peuvent porter sur, mais ne sont pas limités à:

Musique populaire et «Devenir»

La musique est un art temporel qui est toujours émergeant et en devenir. Quels sont les sons, les relations, les technologies, les changements générationnels ainsi que les stratégies artistiques émergentes qui peuvent nous donner une idée de ce que pourrait être la musique dans un futur proche? Comment est-ce que « devenir » peut décrire le processus artistique et nous permettre de mettre au point des théories sur ce que seront les nouvelles chansons, sons, scènes, enregistrements, genres, etc.? Quel rôle jouent le nouveau et l’inattendu dans les histoires et les processus se déroulant dans la musique populaire?

Histoire, récits, révisions

Nous acceptons les soumissions qui se penchent sur les moment décisifs dans l’histoire de la musique populaire en mettant en question et analysant les récits de la musique populaire qui demandent d’être revisités ou déconstruits, et/ou de reconsidérer des moments historiques à l’aide de nouveaux points de vue théoriques.

Études de la musique populaire, agence collective et mouvements sociaux

L’année 2019 marquera les 40 ans de la sortie de The Sociology of Rock, de Firth, 25 ans de Queering the Pitch de Brett, Wood et Thomas, 25 ans depuis la sortie de Black Noise par Rose et un peu plus de 20 ans depuis la publication de Sexing the Groovepar Whiteley, pour nommer quelques ouvrages importants qui ont théorisés la musique populaire en tant que pratique sociale. Nous acceptons les soumissions qui portent sur la contribution de l’étude de la musique populaire sur les études des mouvements et identités sociaux tels que la race, l’ethnicité, la classe, le genre, la sexualité les habiletés. Nous acceptons aussi les soumissions qui portent sur le présent et le futur, incluant le rôle de la musique populaire sur les mouvements de résistance et résurgence autochtone, Black Lives Matter ou #metoo,

Musique populaire et pédagogie

Pendant les 40 années depuis l’émergence de la musique populaire comme champ d’études supérieures, comment celle-ci a-t-elle été enseignée? Quelles pédagogies en sont ressorties? À quel point les professeurs et universités ont-ils réussi à inclure la musique populaire dans leurs programmes universitaires? Quel est le futur possible de l’enseignement de la musique populaire? Quelle place peut avoir la musique populaire dans la décolonisation des programmes universitaires?

Musique populaire, âge et vieillissement

L’association qu’a la musique populaire avec la jeunesse a fait en sorte que celle-ci ait un sens fort d’actualité et d’urgence. Cependant, des recherches récentes, telles que Music, Style and Aging: Growing Old Disgracefully de Bennett (2013) remettent en question l’idée que la réception, la signification et l’impact économique de la musique populaire sont seulement centrés sur les jeunes. Y a-t-il un changement dans la relation entre les groupes d’âge et les genres, médias et communautés de la musique populaire au 21e siècle? Existe-t-il des continuités dans l’histoire de la musique populaire en ce qui a trait la musique et les différents groupes d’âge? Comment les genres vieillissent-ils?

Technologie et future de la musique populaire

Quels sont les effets des technologies émergentes- telles que l’intelligence artificielle, l’holographie ainsi que la réalité virtuelle- sur la musique populaire? Comment les nouvelles technologies de divertissement et loisirs- comme les réseaux sociaux, les vidéos en continu, les appareils mobiles ou les jeux vidéo- affectent-elles la présence de musique populaire dans la vie des gens? Ces technologies produisent-elles de nouvelles synergies, ou ont elles entraîné une baisse de proéminence que la musique populaire avait dans la culture populaire?

Processus de soumission:

Nous acceptons les soumissions portant sur les thèmes ci-dessus, ainsi que sur d’autres thèmes. Nous acceptons aussi les soumissions spéciales qui portent sur les intérêts et inquiétudes des étudiants, le développement professionnel ainsi que l’enseignement de la musique populaire. Veuillez s’il vous plaît envoyer vos soumissions par courriel sous forme de document Word MS (titré : nom de famille prénom.docx) à iaspmCanada2019@gmail.com. Les soumissions de présentateurs individuels devraient aussi inclure un résumé d’un maximum de 250 mots ainsi que des informations sur l’auteur (nom, affiliation, adresse courriel et une biographie d’environ 50 mots). Les soumissions de panel devront indiquer si elles ont besoin de 90 minutes (pour 3 articles) ou 120 (pour 4 articles).

Veuillez aussi indiquer si vous avez des besoins spécifiques (tels qu’audiovisuels) pour votre présentation. Nous acceptons aussi des formes de présentations alternatives telles que les séminaires et des projections cinématographiques.

Vous recevrez un accusé de réception de votre soumission par courriel.

Comité de programme 2019

  • Président: Chris McDonald (Cape Breton University)

  • Comité: Norma Coates (Western University), Brittany Greening (University of Alberta), Serge Lacasse (Université Laval), Annie Randall (Bucknell University), Alyssa Woods (University of Guelph)

  • Arrangements locaux: Martin Lussier (UQAM), Line Grenier (Université de Montréal)