Un processus de réflexion autour du partage des savoirs - Léa Plourde-Léveillé & Sarah Fraser

Thème:
Savoirs
Quoi:
Talk
Quand:
samedi 5 oct.   02:30 PM à 03:00 PM (30 minutes)
Où:
Discussion:
0
Les savoirs prennent racine dans une réalité contextuelle laquelle comprend une vision du passé et du futur imbriquée dans la culture. Ils ne peuvent être extraits de leur contexte de production sans subir une altération pouvant mener à des erreurs ontologiques. Lors d’une théorisation, les savoirs sont agrégés puis organisés pour en tirer un sens. En contexte interculturel, il faut s’interroger quant au cadre de référence à l’origine du sens accordé. Rend-il compte de la complexité de l’expérience? Afin d'assurer un arrimage entre les productions scientifiques et la réalité des communautés inuit, une réflexion autour des enjeux de création de savoirs et de transfert des connaissances a été entamée. Le transfert des connaissances est inhérent au processus de recherche-action, lequel guide les projets menés au Nunavik par l’équipe de Sarah Fraser. Des questionnements quant aux critères de scientificité et à l’appropriation des savoirs par les communautés inuit ont émergé. Dans une démarche de théorisation encrée, plusieurs outils de transferts de connaissances ont ainsi été co-développés. Au fil des échanges, les besoins de part et d’autre de la rencontre culturelle entre Inuit et Non-Inuit, ont été identifiés. Dans un souhait de décolonisation, une attention particulière a été accordée au respect des différents savoirs ainsi qu’à la création d’opportunités de contribution. L’ancrage des connaissances dans l’expérientiel et leur transfert par le biais d’outils qui répondent aux besoins des Inuit et des Non-Inuit offre l’opportunité d’un rapprochement mutuel et d’un dialogue interculturel indispensable à la sécurisation culturelle des soins et services au Nunavik.


Présentateur
Université de Montréal