Prof. Jean-Louis Tornatore

Professeur
univesité de Bourgogne
Participates in 3 items
Jean-Louis Tornatore est professeur l’université de Bourgogne où il enseigne le patrimoine, la muséologie et l’anthropologie, et chercheur au Centre Georges Chevrier – Savoirs : normes et sensibilités (CNRS-uB - Dijon). Ses recherches se déploient selon deux axes étroitement liés : celui d’une socio-anthropologie politique de la « relation au passé » (patrimoine, mémoire, culture) et des manières d’être « dans le temps », envisagée dans une perspective pragmatiste ; celui de l’expertise et de l’engagement du chercheur, envisagés dans une perspective « non-autoritaire ». Il a réalisé une longue enquête sur le travail de mémoire et de patrimoine accompli par des personnes ordinaires dans une région industrielle en crise, la Lorraine du fer, et consécutivement sur les processus de conversion artistique et culturelle de machines et de sites industriels – participant du rapport entre art, mémoire et patrimoine). Il a récemment coordonné et participé à deux recherches, l’une sur les affordances du monument et son public, l’autre sur les dynamiques populaires autour du « patrimoine culturel immatériel ». Il s’intéresse aujourd’hui aux formes émergeantes de « patrimonialisations citoyennes » et aux expériences de l’anticapitalisme.

Jean-Louis Tornatore is professor at the University of Burgundy, where he currently teach heritage studies, museology and anthropology, and researcher at the Centre Georges Chevrier – Savoirs: normes et sensibilités (CNRS-uB - Dijon). His research extends in two very closely connected directions: a political socio-anthropology of the "relationship to the past" (heritage, memory, culture) and of ways of being "in time," from a pragmatic perspective; and an anthropology of the expertise and commitment of researchers, from a "nonauthoritarian" perspective. He conducted a large-scale survey of the memory and heritage work carried out by regular people in an industrial area in crisis—the iron-rich Lorraine region—and the artistic and cultural recuperation of machines and industrial sites (connecting art, memory, and heritage). He coordinated and participated recently in two research projects, one on the affordances of monuments and their publics, the other on popular dynamics around the concept of "intangible cultural heritage." He is now interested in emerging forms of "civic heritage-izations" and experiences of anti-capitalism.

Publications récentes / recent publications : « Words for Expressing What We Care About. The Continuity and the Exteriority of the Heritage Experience », in Julien Bondaz, Florence Graezer Bideau, Cyril Isnart, Anais Leblon (dir.) Local Vocabularies of « Heritage ». Translations, Negotiations and Transformations / Les vocabulaires locaux du « patrimoine ». Traductions, négociations et transformations, Berlin-Münster-Wien-Zürich-London, Lit Verlag, 2015 ; « Retour d’anthropologie : le "Repas gastronomique des Français". Éléments d’ethnographie d’une distinction patrimoniale » / “Anthropology’s Payback: The Gastronomic Meal of the French. The Ethnographic Elements of a Heritage Distinction”,  Ethnographiques.org, n° 24, 2012 (en ligne) ; « Du patrimoine ethnologique au patrimoine culturel immatériel : suivre la voie politique de l’immatérialité culturelle » / “From ethnological heritage to intangible cultural heritage: following the political track of cultural immateriality”, in Chiara Bortolotto (dir.), Le patrimoine culturel immatériel. Enjeux d’une nouvelle catégorie, Paris, Éditions de la MSH, 2011, p. 213-232 ; « L’esprit de patrimoine » / “The spirit of heritage”, Terrain, 2010, n° 55, p. 106-127 ; (dir.), L’invention de la Lorraine industrielle. Quêtes de reconnaissance, politiques de la mémoire  / Inventing industrial Lorraine. Quests for recognition, politics of memory, Paris, Éditions Riveneuve, 2010.
 

Sessions in which Prof. Jean-Louis Tornatore participates

Tuesday June 7, 2016

9:00 AM
9:00 AM