Balia Fainstein

Doctorante en sociologie
Université du Québec à Montréal
Participe à 1 Item
  

Communique le : lundi 18 juin, 16h, Atelier 2 - C

Titre : La place des frontières dans les pratiques alimentaires et culinaires des jeunes québécoises.

Résumé : À première vue, rien de plus simple que de parler de l’alimentation et de la cuisine dans l’espace social. Raconter ce que l’on a mangé à un souper, échanger des recettes entre amis ou en famille, appeler sa mère pour connaitre la dose de ce fameux ingrédient secret à ajouter dans le plat de son enfance… Autant de choses qui semblent dans la vie quotidienne, pour nous tous, aller de soi. Pourtant, sur le plan sociologique, lorsqu’il s’agit de conceptualiser l’alimentation et la cuisine, surgit d’un seul coup un nombre incalculable d’obstacles, à commencer par la définition d’une « pratique » alimentaire et culinaire (Dubuisson-Quellier et Plessz, 2013 ; Warde, 2013). Du point de vue de la méthodologie, travailler sur l’alimentation et la cuisine comporte aussi son lot d’embûches. Dans le cadre de cette communication, nous souhaitons revenir sur ce qui, lors de la phase de terrain de notre recherche doctorale — portant sur la construction des pratiques alimentaires et culinaires des Québécoises de la génération Y ayant une mère issue de l’immigration française — a soulevé dans notre travail des questionnements méthodologiques. Il y sera question du recrutement de nos répondantes, de l’ensemble des deuils d’outils méthodologiques auxquels nous avons fait face au moment de baliser notre terrain, mais aussi des apports et limites d’une méthodologie qualitative à la production des connaissances sociologiques portant sur l’alimentation et la cuisine.

  

Items auxquels Balia Fainstein participe

mardi 13 juin, 2017

10h30
10h30