Diana Gómez-Navas

Université Catholique de Louvain
Participe à 1 Item
  Communique le : mardi 12h30-12h, Atelier 2 - C

Titre : L’approche socio-historique. Possibilités et défis pour une analyse des stratégies éducatives des familles. 

Résumé :
La Colombie est un pays où survit une société avec marquées fragmentations sociales, une violence sociale, politique et armée profonde et un État avec faiblesses institutionnels notables. C'est un contexte qui apporte des difficultés pour la concrétion de un projet éducatif démocratique, qui se débat entre quelques initiatives étatiques avec limitations de différent ordre qui empêchent que celui-ci ait une portée publique nationale et les prétentions de quelques groupes particuliers qui ont cherché à faire de l’éducation une affaire appropriée aux conditions et positions que chacun occupe dans la structure sociale. Le résultat de cette situation a été que la famille soit devenue « une autorité principale en matière éducative, contre l’intervention de l’État » en faisant de l'éducation un mécanisme qui a été utilisé « pour chercher la perpétuation des privilèges les plus traditionnels » (Le Bot, 1985, p. 16). Comme ceci, pour pouvoir interroger dans le cours du temps la manière comment la famille s'est devenue dans un acteur fondamental en la définition d'un bien comme l'éducation et d'une instance comme l’école et ses effets dans la construction d’un monde publique démocratique, la recherche a recouru á l’approche sociohistorique en l'entendant comme un socio-analyse des pratiques éducatives familiales qui dans le plan méthodologique a demandé une multiplicité de sources et recours du savoir-faire des différentes sciences sociales.

LE BOT, Yvon (1985). Educación e ideología en Colombia. Bogotá, Editorial La Carreta  

Items auxquels Diana Gómez-Navas participe

mardi 13 juin, 2017

10h30
10h30