Symposium canadien sur la violence sexuelle dans les milieux d'enseignement supérieur

Cet événement sera tenu du 30 mai 2018, 9h00 – 31 mai 2018, 17h00.

30 mai 2018, 9h00
au
31 mai 2018, 17h00

Décompte jusqu'à l'événement Symposium canadien sur la violence sexuelle dans les milieux d'enseignement supérieur

Logo Symposium


Inscription obligatoire - en ligne seulement

Tarif régulier (100$ incluant taxes et frais)

Tarif étudiant temps plein (25$ incluant taxes et frais)

Tarif communautaire (25$ incluant taxes et frais)

*Pour une demande d’exonération des frais, merci d'écrire à l'équipe


Dans un esprit rassembleur, l’équipe ESSIMU et l’équipe IMPACTS annoncent la tenue du premier symposium canadien, bilingue et pluridisciplinaire sur la violence sexuelle en milieu d’enseignement supérieur (VS-MES). L’événement aura lieu les 30 et 31 mai 2018 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Notre objectif est de diffuser les connaissances issues du milieu de la recherche et des pratiques probantes pour guider l’élaboration, l’implantation et l’évaluation des politiques institutionnelles ainsi que des mesures préventives par les établissements d’enseignement supérieur.

Considérant les résultats récents de la recherche dans le domaine de la VS-MES, les nombreux événements de violences sexuelles médiatisés dans les dernières années et la mobilisation politique actuellement observée au Canada, le moment est tout à fait opportun pour cet événement. Les VS-MES sont devenues un problème public majeur et ce symposium représente une occasion sans précédent de réunir une diversité de chercheur.es et d’acteurs sociaux concernés par cette problématique pour guider les actions des institutions d'enseignement supérieur, des instances politiques, des chercheur.es, des organismes, des regroupements collégiaux et universitaires. Le symposium apparaît aussi innovant que prometteur, tant au niveau de la recherche scientifique qu'en termes de retombées terrain.  

Le symposium permettra d’aborder des enjeux pour la recherche, l’intervention et les réponses institutionnelles. Ces enjeux sont :

  1. Conceptualisation de la violence sexuelle
  2. Enjeux juridiques inhérents au traitement institutionnel
  3. Implantation d’interventions préventives
  4. Intervention auprès des personnes s’identifiant à la diversité sexuelle et de genre
  5. Réponse institutionnelle en regard de leurs responsabilités
  6. Arts et culture populaire dans la (re)production et la contestation de la culture du viol
  7. Défis pour les médias d’information et les médias sociaux

Une programmation axée sur le dialogue et l’intervention

Le symposium proposera un panel d’ouverture comptant 5 conférences, 8 ateliers totalisant 16 communications orales, une séance d’affiches scientifiques et de kiosques exposant des initiatives des milieux de pratique (nouveau programme, outil de sensibilisation, etc.). Les ateliers ont comme objectif de dégager les perspectives de recherche et les pistes d’intervention. La seconde journée se conclura avec une activité synthèse adaptée de la formule « World Café », qui est une méthode interactive pour favoriser le dialogue constructif et la participation active de chacun et chacune. L'activité permet aux participant.es d'échanger leurs idées en circulant entre plusieurs petits groupes. Les discussions seront orientées vers les priorités d'actions en recherche et en intervention. En plus des 17 chercheur.es reconnu.es pour leurs travaux dans le domaine de la VS-MES et provenant de 6 provinces canadiennes, il est attendu que 6 étudiant.es, 3 représentantes de milieux de pratique et 2 organisations étudiantes contribuent aux communications lors du symposium.

Coorganisation du symposium 

L’organisation de l’événement concrétise la collaboration récente de deux groupes canadiens de chercheur.es. Sous la responsabilité de Manon Bergeron (UQAM), l’équipe ESSIMU (Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire : Ce qu’en disent étudiant.es, enseignant.es et employé.es) regroupe 12 chercheures dans 6 universités québécoises, le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS, 26 organismes membres) et le Service aux collectivités de l’UQAM. Sous la responsabilité de Shaheen Shariff (McGill), le projet IMPACTS: Collaborations to Address Sexual Violence on Campus est une collaboration de 22 chercheur.es de 12 universités (10 universités canadiennes, 1 université du Royaume-Uni et 1 des États-Unis) en plus d’un collège et de 12 organisations communautaires et associations médiatiques.

Le comité scientifique :

  • Manon Bergeron, Chercheure principale ESSIMU, Université du Québec à Montréal
  • Shaheen Shariff, Chercheure principale IMPACTS, Université McGill
  • Martine Hébert, Cochercheure ESSIMU, Université du Québec à Montréal
  • Isabelle Daigneault, Cochercheure ESSIMU, Université de Montréal
  • Geneviève Paquette, Cochercheure ESSIMU, Université de Sherbrooke
  • Simon Lapierre, Collaborateur ESSIMU, Université d’Ottawa
  • Lyne Kurtzman, Responsable du Protocole Relais-femmes, Service aux collectivités, Université du Québec à Montréal
  • Marlihan Lopez, Agente de liaison, Regroupement québécois des CALACS
  • Sandrine Ricci, Cochercheure ESSIMU, Doctorante en sociologie, Université du Québec à Montréal
  • Chloe Garcia, Équipe IMPACTS, Doctorante en études intégrées en éducation, Université McGill
  • Lara El Challah, Coordonnatrice du projet IMPACTS, Université McGill
  • Geneviève Brodeur, Coordonnatrice du symposium, Université du Québec à Montréal
  • Catherine Rousseau, Coordonnatrice ESSIMU, Étudiante à la maîtrise en sexologie, Université du Québec à Montréal
  • Marily Julien, Cocoordonnatrice du symposium, Étudiante à la maîtrise en sexologie, Université du Québec à Montréal

Le comité coordination :

  • Manon Bergeron, Chercheure principale ESSIMU, Université du Québec à Montréal
  • Geneviève Brodeur, Coordonnatrice du symposium, Université du Québec à Montréal
  • Lara El Challah, Coordonnatrice du projet IMPACTS, Université McGill
  • Chloe Garcia, Équipe IMPACTS, Doctorante en études intégrées en éducation, Université McGill
  • Marily Julien, Cocoordonnatrice du symposium, Étudiante à la maîtrise en sexologie, Université du Québec à Montréal
  • Mélanie St Hilaire, Coordonnatrice de l’équipe EVISSA, Université du Québec à Montréal

À propos
Symposium canadien sur la violence sexuelle dans les milieux d'enseignement supérieur

Event Starts: 30 mai 2018, 9h00
Event Ends: 31 mai 2018, 17h00

Localisation:
UQAM