Skip to main page content

Prof. Anne Bénichou

Professeure
Université du Québec à Montréal
Participates in 1 Session
Anne Bénichou est historienne et théoricienne de l’art contemporain. Elle a occupé un poste de professeur au Département d’arts visuels de l’Université d’Ottawa de 2001 à 2007, avant de se joindre à l'École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal où elle enseigne actuellement. Ses travaux de recherche portent sur les archives, les formes mémorielles et les récits historiques issus des pratiques artistiques contemporaines et des institutions chargées de les préserver et de les diffuser.

Elle a mené une étude sur les œuvres en forme de collections, d'archives et de musées fictifs, en l'occurrence les conceptions de la mémoire, de l'histoire et les imaginaires institutionnels qui les sous-tendent. Elle a récemment publié Muntadas : Between the Frames au Musée d’art contemporain de Barcelone (2011) et Un imaginaire institutionnel : musées, collections et archives d’artistes aux éditions L’Harmattan en 2013.

Plus récemment, elle a entrepris une étude des nouvelles formes de documentation et de transmission des œuvres contemporaines éphémères, afin de comprendre leurs incidences sur la mémoire culturelle, sur les pratiques institutionnelles et sur l’écriture des histoires de l'art. Elle a dirigé l'ouvrage collectif Ouvrir le document. Enjeux et pratiques de la documentation dans les arts visuels contemporains, paru en 2010 aux Presses du réel (Dijon), ainsi que le dossier « Documents de performance » du magazine Ciel variable (no 86, automne 2010). Ses réflexions actuelles portent sur la documentation des œuvres performatives, ses usages dans les expositions consacrées à la performance et dans les reconstructions ou les recréations d’œuvres historiques. Vient tout juste de paraître sous sa direction le livre collectif Recréer/Scripter. Mémoires et transmissions des œuvres performatives et chorégraphiques contemporaines (Dijon, Les presses du réel, 2015).
 

Sessions in which Prof. Anne Bénichou participates

Sunday 5 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)
9:00
9:00 - 12:30 | 3 hours 30 minutes
Heritage as an Agent of Change (Epistemologies, Ontologies, Teaching)Arts

Sessions in which Prof. Anne Bénichou attends

Saturday 4 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)
9:00
9:00 - 10:00 | 1 hour
Public event
Simultaneous translation - Traduction simultanée

What if we changed our views on heritage? And if heritage has already changed? While, on the global scene, states maintain their leading role in the mobilization of social and territorial histories, on the local scale, regions, neighbourhoods and parishes have changed. Citizens and communities too: they latch on to heritage to express an unprecedented range of belongings that no law seems to be able to take measures to contain, often to the discontent of...

18:30
18:30 - 20:00 | 1 hour 30 minutes
Public event
Simultaneous translation - Traduction simultanée

Most of what we experience as heritage emerges into conscious recognition through a complex mixture of political and ideological filters, including nationalism.  In these processes, through a variety of devices (museums, scholarly research, consumer reproduction, etc.), dualistic classifications articulate a powerful hierarchy of value and significance.  In particular, the tangible-intangible pair, given legitimacy by such international bodies as UNESCO, reproduces a selective ordering of cul...

Monday 6 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)
15:30
15:30 - 17:00 | 1 hour 30 minutes
Public event
Simultaneous translation - Traduction simultanée

Le patrimoine fait aujourd’hui l’objet d’attentions autant que d’agressions et de destructions. Cela peut s’expliquer par les difficultés de son identification ou de sa conservation. Cela peut plus profondément s’expliquer parce que, dès le départ, il célébre un événement ou conserve une mémoire qui peut être ou devenir une source de dissenssions et de conflits politiques. Enfin, sa reconnaissance suscite des gains économiques pour les uns mais des pertes pour les autres. Mais peut-être...