Skip to main page content

Charlotte Pescayre

Participates in 1 Session
Charlotte Pescayre Ethnologue, ingénieur de projets et artiste de cirque fildefériste. Titulaire d’une licence en Sciences Humaines et Sociales de l’Université Paris V René Descartes (2006), d’un Master Recherche « Espaces, Sociétés et Cultures des Amériques » (2012) et d’un Master Professionnel « Ingénierie de projets avec l’Amérique latine » (2011) à l’Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse, Université Toulouse-Le Mirail, ses recherches s’articulent autour des expressions spectaculaires et acrobatiques mexicaines et de la patrimonialisation de pratiques culturelles autochtones. Ayant également obtenu un diplôme professionnel d’artiste de cirque contemporain (spécialisée en danse sur fil) à l’École de cirque Vertigo (Italie), elle est fondatrice et directrice artistique de la compagnie Transatlancirque depuis 2010. Charlotte Pescayre est doctorante contractuelle en ethnologie dans le cadre du Labex « Les Passés dans le Présent » à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense et en Études Mésoaméricaines à l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM). Elle prépare une thèse intitulée « la maroma mexicaine à l’épreuve des processus de patrimonialisation » sous la direction de Philippe Erikson (LESC), Aline Hémond (UPJV), en cotutelle avec Guilhem Olivier (Universidad Nacional Autónoma de México). Elle est également associée au Centre d’Études Mexicaines et Centraméricaines CEMCA (UMIFRE 16) et au Consejo Nacional para la Ciencia y la Tecnología (Conacyt). PUBLICATIONS 2015 « La maroma mexicaine : enjeux d’un patrimoine métissé dans une nation pluriculturelle » in , La diversité des patrimoines : du rejet du discours à l’éloge des pratiques, de Daniela Moïsa et Jessica Roda, PUQ. « Traverser sur un fil. La maroma mexicaine contemporaine : patrimoine ou « cirque indigène », Terrain, nº 64. http://terrain.revues.org/15731 2012 « La création transculturelle face à la standardisation du spectacle : le processus de création de Transatlancirque à Mexico », in Essais, chroniques et témoignages. (c) Artelogie, n° 2, 2012. URL: http://cral.in2p3.fr/artelogie/spip.php?article98 Compte rendu. Irma PINEDA SANTIAGO, Doo yoo ne ga’bia’ De la casa del ombligo a las nueve cuartas, Mexico, Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas, 2008 in Caravelle, nº 98, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2012, pp. 278-281.

Sessions in which Charlotte Pescayre participates

Tuesday 7 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)

Sessions in which Charlotte Pescayre attends

Saturday 4 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)
9:00
9:00 - 10:00 | 1 hour
Public event
Simultaneous translation - Traduction simultanée

What if we changed our views on heritage? And if heritage has already changed? While, on the global scene, states maintain their leading role in the mobilization of social and territorial histories, on the local scale, regions, neighbourhoods and parishes have changed. Citizens and communities too: they latch on to heritage to express an unprecedented range of belongings that no law seems to be able to take measures to contain, often to the discontent of...

18:30
18:30 - 20:00 | 1 hour 30 minutes
Public event
Simultaneous translation - Traduction simultanée

Most of what we experience as heritage emerges into conscious recognition through a complex mixture of political and ideological filters, including nationalism.  In these processes, through a variety of devices (museums, scholarly research, consumer reproduction, etc.), dualistic classifications articulate a powerful hierarchy of value and significance.  In particular, the tangible-intangible pair, given legitimacy by such international bodies as UNESCO, reproduces a selective ordering of cul...

Wednesday 8 June, 2016

Time Zone: (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada)