12.00  De l’intime au patrimon(d)ial : parcours d’objets matis (Amazonas, Brésil)

Avant le « contact », les Matis d’Amazonie brésilienne entretenaient avec certains objets un rapport des plus personnels, voire intimes. Considérés comme de véritables extensions de la personne, et donc difficilement aliénables, ces artéfacts étaient de ceux qu’on ne pouvait ni donner, ni prêter, ni même, dans certains cas, ne serait-ce que montrer à autrui. Tel était le cas, par exemple, de leurs colliers, de leurs sarbacanes, de leurs masques ou encore des récipients d’argile dans lesquels ils entreposent le curare. Or ces objets emblématiques des Matis font aujourd’hui l’objet d’un commerce effréné. Autrefois objets personnels, sinon tenus secrets, ils sont désormais filmés, exhibés, troqués et/ou vendus en masse. Admirés et convoités aux quatre coins de la planète, ils ont incontestablement gagné sur le terrain de la valeur patrimon(d)iale. Mais à quel prix pour les principaux intéressés ? Et avec quel impact sur les idées et les représentations qui entourent les objets en question ? Cette contribution se propose d’analyser les modifications entraînées par ces nouvelles pratiques de patrimonialisation et de marchandisation des anciens secrets, leur incidence sur les discours qui les concernent et la structuration des rituels au cours desquels ils apparaissent.

Participant.e
Université Paris Ouest Nanterre
Detail de session
Pour chaque session, permet aux participants d'écrire un court texte de feedback qui sera envoyé à l'organisateur. Ce texte n'est pas envoyé aux présentateurs.
Afin de respecter les règles de gestion des données privées, cette option affiche uniquement les profils des personnes qui ont accepté de partager leur profil publiquement.

Les changements ici affecteront toutes les pages de détails des sessions