MODULE 2 : Communiquer des savoirs scientifiques qui seront lus, compris et utilisés pour influencer les politiques (35 heures)


Pour contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé, les connaissances scientifiques ne doivent pas se limiter à être accessibles, mais doivent également être lues, comprises et utilisées par les instances décisionnelles.Comment communiquer les données scientifiques dans un langage clair, percutant et accessible pour les décideurs? Comment collaborer efficacement avec les médias et éveiller l’opinion publique sur les enjeux touchant les inégalités sociales de santé? Et enfin, comment rallier de nouveaux acteurs d’influence ou décideurs autour des inégalités sociales de santé, tels que la communauté des affaires ou les acteurs du secteur municipal? Pour relever ces défis, il est essentiel de conjuguer la rigueur des données scientifiques à la créativité de stratégies de communication capables de susciter l’attention, de sensibiliser et d’engager différents publics: le grand public, les acteurs d’influence et les décideurs politiques. Ce mariage d’expertises est essentiel pour faire des inégalités sociales une priorité sociétale et susciter l’adoption de mesures collectives à tous les paliers.


OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Objectif principal:

Outiller les participants pour la mise en oeuvre d'une opération de communication de contenu scientifique efficace pour mobiliser les acteurs autour de la réduction des inégalités sociales dès la petite enfance.

Objectifs spécifiques:

Ce module amènera les participants à :

  • Identifier les éléments clés de la planification d’une opération de communication de contenu scientifique.
  • Approfondir les stratégies permettant de produire et de diffuser des contenus qui seront lus, compris et utilisés.
  • Réfléchir au rôle de la mobilisation et des partenariats pour influencer l’adoption de mesures collectives ou de politiques publiques.
  • Énumérer les principes clés d’une collaboration efficace avec les médias.
  • Découvrir des stratégies permettant d’influencer les décideurs et acteurs politiques.

CONTENUS

  • Planifier une opération de communication de données scientifiques : priorisation du sujet et du moment, objectifs de communication, publics visés, posture du communicateur, messages clés, partenaires essentiels, conditions de succès et évaluation.
  • Produire des contenus qui seront lus, compris et utilisés : sélection et vulgarisation des contenus, fil conducteur, adaptation pour différents publics, langage imagé et mise en valeur des contenus scientifiques, stratégies de diffusion efficaces et adaptées aux publics, utilisation des réseaux sociaux à engager la population et les acteurs d’influence.
  • Collaborer efficacement avec les médias : développement et entretien d’une relation productive avec les médias, préparation aux entrevues, techniques d’entrevues, communiqués de presse, lettres ouvertes.
  • Influencer et rallier : planification d’une action d’influence en analysant le profil de la personne à convaincre et le contexte, élaboration d’une stratégie d’influence et d’un argumentaire, déroulement d’une rencontre d’influence, entretien de la relation, considérations pour les rencontres avec les élus, évaluation.


PÉDAGOGIE

Durant le module, les participants seront exposés aux connaissances empiriques sur les bonnes pratiques ainsi qu’à des exemples d’initiatives et de stratégies porteuses en matière de communication, d’influence et de mobilisation. Des échanges de groupe permettront de tirer profit de l’expérience et des apprentissages de chacun, tant des participants que des formateurs. Enfin, des exercices pratiques permettront aux participants de réfléchir au transfert des apprentissages dans le contexte de leurs propres activités professionnelles.


RESPONSABLES

Fannie Dagenais, M.Sc., Directrice de l’Observatoire des tout-petits

Marilou Denault, M.A., Conseillère principale, Communications et affaires publiques à l’Observatoire des tout-petits

François Lagarde, vice-président, communications, Fondation Lucie et André Chagnon et professeur associé à l’École de santé publique de l’Université de Montréal

Ariane Cyr, directrice générale, PRÉCA et coordonnatrice de PourRallier