Perception des erreurs phonologiques en anglais langue seconde

Quoi:
Session régulière / Regular Session / Sesión regular
Quand:
3:30 PM, mardi 21 mai 2019 (40 minutes)
Discussion:
0

Perception des erreurs phonologiques en anglais langue seconde

L’apprentissage d’un nouveau système phonologique peut apporter de nombreux défis pour les apprenants en langue seconde (L2), par exemple, l’influence qu’exerce le système phonologique de leur langue maternelle sur celui en apprentissage (Flege, Yeni-Komshian, et Liu, 1999 ; Baker, Trofimovich, Flege, Mack, et Halter, 2008). Dans un projet de recherche en cours, nous nous sommes penchés sur les erreurs phonologiques liées aux phonèmes /θ/, /ð/ (« th ») et /h/ de 60 francophones adultes apprenant l’anglais L2 (ALS). Ces phonèmes ne faisant pas partie du répertoire phonologique du français sont souvent source d’erreurs pour ces apprenants qui ont tendance à remplacer /θ/, /ð/ par /t/, /d/ (think, *tink) et à faire une élision du /h/ (happy, *appy) ou une épenthèse de celui-ci (ice, *hice) (John et Cardoso, 2009). Lors d’une tâche de production, nous avons constaté que les erreurs liées à ces phonèmes étaient variables et, bien que la forme correcte pouvait être produite, les participants ne semblaient pas remarquer la forme incorrecte dans leur production. En effet, considérant que la perception pourrait précéder la production (Flege, 1995), nous aurions cru que ceux-ci, en entendant leurs erreurs, auraient été à même de s’autocorriger, ce qui n’a pas été le cas. Ce constat nous a menés à conduire la présente étude qui vise alors à explorer la capacité des apprenants en ALS de percevoir les erreurs des phonèmes /θ/, /ð/ et /h/ (élision et épenthèse) dans la production d’autres apprenants d’ALS de niveaux différents ainsi que dans leur propre production. Pour ce faire, nous avons recontacté 20 participants et ces derniers ont écouté 5 enregistrements (4 différents et le leur) en indiquant les erreurs liées aux phonèmes visés qu’ils percevaient. Les enregistrements contenaient 30 courtes expressions et 20 phrases qui ont été lues successivement, dans lesquelles se retrouvaient 39 /θ, ð/, 21 /h/ et 42 mots propices à la production de /h/ épenthèse. Nous avons analysé la perception des participants pour la détection des erreurs des autres et de leurs erreurs ainsi que la relation entre chaque phonème visé. Les résultats préliminaires nous permettent de constater que les participants ont la capacité de percevoir leurs propres erreurs de production ainsi que celles des autres, mais que cette capacité semble influencée par certaines variables (erreurs en production, niveau, phonèmes visés). Nous discuterons donc en détail de nos résultats en offrant notamment des pistes didactiques pour orienter des activités de perception d’erreurs dans les cours d’ALS.

Moderateur
UQAM - École de langues
Participant
UQAM - Didactique des langues et École de langues
Doctorante en éducation
Participant
Université du Québec à Trois-Rivières

Mon horaire

Ajouter à Mon Horaire comme Favoris